Plusieurs interrogations et remarques surgissent chez les sportifs débutants et même confirmés.

Est-ce que ma séance était suffisamment « chargée »? Les exercices que j’ai fait étaient ils suffisamment intenses par rapport à mon niveau?

Aussi, fréquemment, chez les débutants j’entends des phrases comme: « oui, mais ce n’est que 5 pompes… » ou bien « oui, mais ce n’est que 5km de course ». C’est alors que je leur explique le concept d’intensité et de charge relative. Je prends souvent deux exemples simples:

  • Courir 5km à 9kmh pour un triathlète de haut niveau âgé de 25 ans n’aura pas du tout la même signification que pour une personne de 50 ans en surpoids, sédentaire et qui n’a jamais vraiment couru.
  • Exécuter 5 séries 10 pompes pour un BodyBuilder confirmé n’aura pas la même signification que pour une personne sédentaire qui n’aime pas le sport et n’ayant jamais pratiqué le Fitness ou la musculation.

Aussi, pour savoir où vous en êtes au niveau de la difficulté de vos exercices, vous pouvez utiliser une échelle de perception de l’effort (échelle de Borg pour ceux qui connaissent). Faites l’essai: vous faites votre séance d’entrainement et vous notez votre perception de l’effort de 1 à 10:

1 étant un effort très faible, d’intensité minimale;

10 un effort exténuant, maximal!!

Cela vous permettra de toujours vous remettre en question, et aussi de faire évoluer vos exercices et vos séances puisque cette méthode prend en compte votre niveau de manière indirecte. Pour un exercice donné, plus vous progresserez, plus vous allez avoir tendance à noter faiblement l’exercice, vous suivez??

Pour revenir à nos deux exemples cités plus haut:

  • il est très probable que pour courir 5km à 9kmh notre athlète de haut niveau note entre 1 et 2 cet effort. Parallèlement, notre sédentaire en surpoids notera probablement cet effort entre 6 et 9.
  • Aussi, il en sera de même pour le BodyBuilder confirmé, qui notera ses 5 séries de 10 pompes à 2 ou 3 sur 10. Tandis que le débutant en musculation le notera très probablement entre 6 et 7 voire davantage.

 

Ainsi, en prenant en compte la « charge/l’intensité relative » de vos exercices et séances, vous pourrez adapter le contenu de votre séance et faire évoluer votre programme en fonction de votre niveau et de votre forme du moment.

Tout cela pour vous faire comprendre quoi?

Ne vous découragez pas, car nous sommes tous le mauvais de quelqu’un!! A chacun son Everest, à chacun ses objectifs. Ce qui compte, c’est la progression.

Sportivement

Julien